Kit mobilité

Producteur / Booker

J'intègre le catalogue d'un producteur de spectacles / Tourneur / Booker

La recherche de dates pour se produire devant un public, le placement d’un spectacle musical auprès des professionnels implique une bonne connaissance des acteurs de la diffusion, la mise en œuvre d’une promotion adaptée.

Si l’artiste peut dans un premier temps chercher à placer lui même son spectacle, on constate que la professionnalisation de son activité implique de manière générale un rapprochement avec des professionnels ayant un réseau, une capacité commerciale permettant de développer une réelle force de vente sur le territoire de diffusion souhaité.Le producteur/tourneur peut ainsi accompagner l’artiste ou le groupe.
Il s’agit d’un partenaire important de la diffusion musicale qui prend en charge la vente des spectacles auprès de salles, festivals… et l’organisation de la tournée.
Ses missions
Son travail consiste à trouver des lieux de diffusion et à monter le planning des dates, prendre en charge la communication, la promotion de la tournée, assurer la logistique et le management technique, évaluer les frais, le budget.
Il est responsable du plateau artistique, c’est à dire qu’il emploie l’équipe artistique et technique du spectacle. Concernant les artistes, il gère les contrats d’engagement et les cachets correspondants.
En tant qu’entrepreneur de spectacles, conformément aux dispositions de l’ordonnance du 13 octobre 1945 modifiée par la loi du 18 mars 1999, il doit être titulaire de la licence de producteur de spectacles ou entrepreneurs de tournées.
Au sein de la structure du tourneur, c’est le booker qui se charge de trouver des « dates » de diffusion pour l’artiste.
Tout comme l’agent artistique, le tourneur développe un catalogue d’artistes en fonction de la ligne éditoriale qu’il a élaborée assurant la cohérence de son « écurie » et reposant entre autres sur le secteur musical.
Si l’artiste convainc le tourneur, ce dernier l’intégrera à son catalogue. Les parties formaliseront alors leur partenariat en fonction des modalités de la collaboration souhaitée qui dépendent de la notoriété de l’artiste, de la tournée, du territoire concerné…
La rémunération du tourneur consiste en un pourcentage du prix de cession du spectacle (en général 15 ou 20%).
Le tourneur démarche les salles ou festivals en leur adressant son catalogue, en invitant les programmateurs de salles à assister à des prestations scéniques, en adressant des CD des supports marketing…

Bibliographie et ressources :
Ordonnance du 13 octobre 1845, modifiée par la loi du 18 mars 1999,
monprojetmusique.fr