Kit mobilité

Les aides à la création

Je mi'nforme sur les aides à la création musicale

Les directions régionales des affaires culturelles (DRAC), les conseils régionaux, départementaux ainsi que les mairies peuvent soutenir la création artistique au moyen d’aides.
Il existe par exemple des aides aux ensembles et compagnies de musique.
Il convient de se rapprocher des collectivités territoriales de sa région. Les associations départementales ou régionales de développement musical missionnées par les conseils régionaux et départementaux peuvent jouer un rôle de conseil en la matière.

Plus de détails sur la rubrique Aides et démarches de culturecommunication.gouv.fr.

L’ADAMI :
L’Adami apporte son aide financière aux projets d’actions artistiques favorisant l’emploi, le développement de carrière, la promotion des artistes interprètes professionnels. Elles sont sélectives, reposent sur le choix de commissions élues.
Huit sortes d’aides sont proposées :
- l'aide au spectacle vivant,
- l'aide à l'enregistrement (sur tous supports),
- l'aide au court métrage,
- l'aide à la web série,
- l'aide à la promotion,
- l'aide au festival,
- l'aide aux premières parties,
- l'aide à la formation.
Des conditions précises doivent être remplies
Par exemple (aide à l’enregistrement): demandeur (constitué en structure et non pas un individu), immatriculation à toutes les caisses de protection sociale, artiste ayant préalablement enregistré un album, fait l’objet d’une distribution commerciale physique), une distribution commerciale est exigée…
Pour plus de détails : Adami.fr

La SACEM :
La SACEM propose 38 programmes destinés à l’aide artistique soumis aux choix de commissions dont 9 en matière de musiques actuelles :
- l’aide à l’autoproduction (accompagnement d’un projet auto produit).
- l’aide aux festivals de musiques actuelles,
- l’aide aux grandes formations et ensembles de jazz,
- l’aide aux organismes de formation et de professionnalisation de musiques actuelles,
- l’aide aux salles et aux lieux de diffusion de musiques actuelles,
- l’aide à la production scénique de musiques actuelles.
Les aides sont soumises au respect de conditions précises par exemple (aide à l’autoproduction) : le porteur du projet doit être adhérent SACEM, l'enregistrement doit être composé d'au moins 6 titres ou d'une durée de 40 minutes minimum, le nombre d'exemplaires de l'enregistrement doit être au minimum de 500 réservés à la vente, etc.
Les artistes peuvent à partir du site de la SACEM accéder au site monprojetmusique.fr qui répertorie toutes les aides financières (pas uniquement SACEM) du domaine musical.

Plus de détails sur le site de la SACEM

Le Fonds pour la création musicale (FCM)
Ce fonds propose de nombreuses aides dans le domaine musical.
Plusieurs aides sont proposées en matière de disques :
L’aide à la production phonographique de variété,
L’aide à la production de disques : musique classique, jazz de création, musiques traditionnelles et musique pour enfants
L’aide à l’autoproduction.
Ces aides sont soumises à conditions et commissions.
Plus dinformations sur le site du FCM

MFA : Musique française d’aujourd’hui
Il s’agit d’un dispositif d’aides aux enregistrements phonographiques et vidéographiques créé et financé par le ministère de la culture, la SACEM, la SACD et Radio France.
Les aides sont destinées aux producteurs phonographiques et vidéographiques qui exercent une activité commerciale et sont accordées aux répertoires « classique contemporain », jazz et musique improvisée, musiques traditionnelles.
Plus d'informations sur le site de la MFA

Le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique :
Il s’agit d’une réduction d’impôt en faveur des producteurs phonographiques, qui ne constitue pas une avance ou une subvention.
L’état rembourse une partie des frais de production engagés.
Plus d'informations sur le crédit d'impôt

Bureau Export :
Cet organisme accompagne ses membres dans le développement des artistes (musiques actuelles, musique classique) à l’international. Il intervient entre autres en matière de soutien financier (concerts à l’étranger, actions de promotion et de prospection à l’international) et logistique, de relai promotionnel, de mise en relation etc…
Il s’agit d’un dispositif d’aide aux professionnels français « actifs à l’export » (labels/producteurs phonographiques, éditeurs, distributeurs, producteurs de spectacles, managers, agents artistiques…).
Cet organisme dispose d’une implantation à travers le monde et d’un vaste réseau international.
Plus d'information sur le site french-music.org